Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • En cuisine

    La cuisine et moi, ça fait deux. Et quoi qu'on fasse, ça ne fera jamais un. Pour autant, je me suis laissé tenter dernièrement par un cours de cuisine à Paris. Je préfère ne pas dire pourquoi : je me contenterai de dire que ma femme peut s'avérer assez entêtée, lorsqu'elle est convaincue qu'il faut faire quelque chose... J'y suis donc allé sans conviction. Mais curieusement, je dois dire que j'ai été enchanté par l'expérience ! Ça peut paraître invraisemblable, mais ça ne l'est pas tant que ça, en définitive : parce que les conditions dans lesquelles on cuisine dans ce genre d'atelier sont carrément différentes de celles qu'on peut avoir chez soi ! Et ça, je peux vous assurer que ça change tout ! Tout d'abord, le cadre compte pour quelque chose : les cuisines étaient spacieuses et bien équipées (alors que dans ma cuisine, on a vite tendance à se marcher sur les pieds) ! Ensuite, il y avait le chef qui était là pour donner des conseils tout du long (je déteste cuisiner chez moi parce que je ne suis jamais vraiment certain de moi, quand je suis une recette ou que je découpe un aliment). Mais ce qui a fait toute la différence, je pense, c'est que je n'ai fait que cuisiner pendant cet atelier ; j'ai sali une multitude de plats... sans devoir faire la vaisselle au final ! Et me concernant, je peux vous assurer que ça fait son petit effet ! Parce que si je suis adepte de la vente à emporter, c'est aussi parce que j'ai du mal avec la vaisselle et le ménage qu'il y a à faire après chaque plat. Cependant, je dois dire que cette activité culinaire ne m'a pas spécialement encouragé à cuisiner davantage à la maison. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je n'ai ni un chef à la maison pour me rassurer, ni des ustensiles de fou furieux : cet atelier n'est donc manifestement pas un moyen efficace pour convaincre les individus qui sont dans mon cas de se mettre à la cuisine ! Mais en dépit de ça, je vous recommande quand même ce cours de cuisine: l'ambiance y est très chaleureuse. Je vous mets en lien le site, si vous souhaitez creuser la question. Retrouvez plus d'informations sur l'organisateur de cette activité de cours de cuisine moléculaire à Paris.

  • Les petites crises du Honduras

    Le président sortant du Honduras, Juan Orlando Hernandez, s’est déclaré dimanche soir vainqueur de l’élection présidentielle avant la proclamation des résultats officiels et à l’issue d’un scrutin marqué par des craintes de fraude. « Le décompte est plus que clair et indiscutable, nous avons gagné cette élection », a déclaré M. Hernandez devant les militants du Partido Nacional (PN, droite). Peu après, un de ses principaux opposants, Salvador Nasralla, 64 ans et candidat de l’Alliance de l’opposition contre la Dictature, une coalition de partis de gauche, a lui aussi affirmé être en tête. La décision de la Cour constitutionnelle d’autoriser la candidature de l’actuel président, M. Hernandez, alors que la Constitution interdit toute réélection, est dénoncée par l’opposition. Arrivé au pouvoir en 2013 après une élection contestée par la gauche, Juan Orlando Hernandez, 49 ans, figure parmi les trois candidats, sur neuf, qui ont une chance de l’emporter lors de ce scrutin à un seul tour, selon les derniers sondages. Outre M. Nasralla, journaliste de télévision et novice en politique, Luis Zelaya, 50 ans, du Partido Liberal (PL), l’autre formation de droite du pays, figure aussi dans le trio de tête. MM. Nasralla et Zelaya ont averti qu’ils ne reconnaîtraient pas une réélection du président Hernandez. « Nous avons constaté un processus (électoral) tranquille, l’évaluation que nous faisons jusqu’à présent est positive », a déclaré à des journalistes l’eurodéputée portugaise Marisa Matias, responsable de la mission des observateurs de l’Union européenne (UE). Le Tribunal suprême électoral (TSE), critiqué sur les réseaux sociaux pour son retard dans l’annonce des résultats officiels, assure que ces élections sont « les plus scrutées de l’histoire », avec la présence de 16.000 observateurs, dont 600 venus de l’Union européenne (UE) et d’autres venus notamment de l’Organisation des Etats américains (OEA). Pour l’heure, aucun incident n’a été relevé. Le gouvernement avait déployé plus de 35.000 policiers et soldats dans tout le pays afin de garantir la sécurité du vote, a indiqué le ministre de la Sécurité, Julian Pacheco.

  • Le financement du crédit vendeur

    Près de 90% des propriétaires d'entreprise n'ont jamais vendu une entreprise auparavant. Donc, si vous êtes au début de votre recherche sur la façon de vendre votre entreprise et n'avez pas la moindre idée par où commencer, vous n'êtes probablement pas seul. L'un des nombreux termes utilisés dans les discussions entourant les acquisitions d'entreprises ou les ventes d'entreprises est le financement des vendeurs. Ce terme est celui qui sollicite presque immédiatement une réaction négative de la plupart des vendeurs, mais il ne devrait pas être craint! Il devrait être appris et compris comme un outil pour aider à vendre votre entreprise. La majorité des entreprises qui vendent aujourd'hui comprennent un certain pourcentage de financement par les propriétaires. Avec un taux de rejet d'environ 80%, le processus de demande SBA n'est souvent pas une option pour de nombreuses entreprises et acheteurs. Les entreprises qui annoncent le financement des vendeurs ainsi que leur vente génèrent significativement plus de demandes de renseignements ainsi qu'un prix de vente plus élevé de 15% (estimation fournie par Bizbuysell.com). Le financement par le vendeur présente de nombreux avantages, de même que certains risques. Il est donc important que l'acheteur et le vendeur se sentent à l'aise dans la transaction. Dans la discussion qui suit, j'aborderai les questions courantes liées à la question du financement par les vendeurs dans l'espoir d'ouvrir la discussion pour les futurs vendeurs et leurs acheteurs. Qu'est-ce que le financement par les vendeurs? Le financement du vendeur est un prêt fourni par le propriétaire actuel d'une entreprise au nouveau propriétaire de ladite entreprise. Pourquoi le financement par les vendeurs? Les acheteurs négocient le financement du vendeur pour un certain nombre de raisons. Premièrement, ils peuvent être incapables de payer l'entreprise au prix demandé. Deuxièmement, la transaction commerciale, en tant que telle, ne sera pas admissible à un prêt traditionnel. Enfin, il peut y avoir un niveau d'incertitude que l'entreprise continuera à avoir du succès sans le propriétaire précédent à sa tête. Ainsi, la volonté d'un propriétaire de financer une partie de la vente donne souvent à cette entreprise un avantage sur la concurrence, en supprimant une partie de l'incertitude de l'acheteur. Comment le vendeur est-il protégé? Il est important qu'une transaction financée par le vendeur soit gérée par des professionnels qui peuvent offrir des conseils et construire des documents qui protègent à la fois les intérêts de l'acheteur et ceux du vendeur. Typiquement, un billet à ordre est établi qui illustre les détails de l'accord. Cette note inclut le recours que le vendeur peut prendre si un acheteur fait défaut sur le billet. Dans la vente d'une petite entreprise, le scénario le plus probable est que le vendeur aurait le droit de reprendre possession de son entreprise précédente. Des voies de recours supplémentaires pourraient consister à utiliser les biens de l'entreprise en garantie ou à utiliser une garantie personnelle de l'acheteur. L'utilisation d'un conseiller professionnel pour construire les termes du billet garantira que les actions de recours sont bien structurées. Quels autres termes sont décrits dans le billet à ordre? Les termes de la note sont construits afin de donner à l'acheteur suffisamment de temps pour rembourser le billet. Les paiements doivent être d'un montant que l'acheteur peut se permettre du revenu d'entreprise tout en continuant à faire fonctionner l'entreprise à un niveau optimal. La dernière chose que l'une ou l'autre partie veut, c'est que les conditions du prêt limitent l'acheteur et finissent par les mettre à la faillite. Pour cette raison, la durée du financement du vendeur varie en fonction de facteurs tels que: la taille du prêt, le revenu de l'entreprise et l'investissement en capital de l'acheteur. Le taux d'intérêt appliqué sur un billet de financement vendeur est généralement conforme aux taux bancaires en vigueur. Pour en savoir plus, allez sur le site spécialiste de challenge commercial.