Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Les étoiles, la neige, et moi

    Je skie depuis l'âge de 4 ans. Autant vous dire que j'en ai avalé, des kilomètres, sur les pentes enneigées. Même si je me suis un peu calmé ses dernières années (merci, les responsabilités), je me rends à la montagne chaque fois que c'est possible (mais ce n'est jamais aussi souvent que je le voudrais). Néanmoins, malgré toutes ces années passées sur la poudreuse, il y avait un engin de glisse que je n'avais pas encore testé : la glisse motorisée. Jusqu'à ce que je fasse, samedi dernier, une randonnée en motoneige à La Mongie. Pour tout dire, je ne m'attendais pas à grand-chose, et j'ai même hésité avant de me lancer. Je n'aime pas trop le fait de voyager dans la nature avec un engin pétaradant. Ca gâche un peu le plaisir qu'offre la nature. Mais comme je l'ai vite compris, le fait est qu'on oublie rapidement ces beaux principes, une fois sur les pistes ! Nous étions un groupe de cinq personnes. Nous avons démarré au moment où le soleil disparaissait derrière la montagne, et nous avons commencé doucement. Il faut quelques minutes pour bien contrôler l'engin. Même si c'est assez rudimentaire (les commandes se résument aux deux poignées du guidon), il faut quand même prendre son temps : le véhicule pèse tout de même 500 kg et il ne faut pas faire n'importe quoi avec. Mais je me suis vite fait la main et j'ai ainsi pu me focaliser sur les sensations de conduite. Puis le monde a été englouti dans la nuit, et l'obscurité soudaine a rendu l'expérience absolument magique. Imaginez donc. En dehors de la piste, il n'y avait plus que la nuit et rien d'autre. Les autres motoneiges n'étaient que des ombres bourdonnantes dans l'obscurité. Le monde se limitait à la lumière du phare de ma motoneige, et les pins n'étaient plus que des ombres dans la nuit. C'était la première fois que je parcourais des pistes de ski de nuit, et vu ce que j'ai ressenti à ce moment-là, j'aurais dû essayer bien plus tôt ! Je compte bien recommencer dès que l'occasion se présentera,d'ailleurs. J'ai opté pour une randonnée de nuit parce qu'il n'y avait plus de place en journée, mais le hasard fait décidément bien les choses ! Je vous invite à essayer cette randonnée en motoneige, si l'occasion se présente un jour. Vous ne risquez pas de l'oublier de sitôt.